7 étapes pour être enfin foutu de prendre une décision (et de s’y tenir…Ou pas).


Méthodes / lundi, mai 28th, 2018

Pas foutu de prendre une décision!

On a tous des décisions à prendre à un moment de notre vie. Certaines seront importantes, d’autres un peu plus légères, mais quand on n’a pas de plan de bataille pour nous aider à prendre une décision et s’y tenir, c’est la porte ouverte à la frustration et à l’inaction!

7 étapes pour prendre une décision (et s’y tenir…Ou pas)

Voici un processus en 7 étapes pour t’aider à prendre toutes tes décisions et enfin t’y tenir (ou pas) pour passer à l’action et construire une vie qui te ressemble.

1.Un problème bien posé est à moitié résolu

Cette première étape de prise de décision est essentielle: si tu ne sais pas précisément quel est le problème, la question qui doit avoir une réponse sous la forme d’un choix, il y a peu de chance que tu y arrives!

Pour poser un problème correctement il faut répondre aux questions:

-Qui cela concerne, qui dois prendre la décision?

-Quoi exactement? (Je veux être en meilleure forme est trop vaste par exemple, on peut y arriver par l’alimentation, le sport ou d’autres choses, il est important de choisir un domaine précis.)

-Quand? Fixer une deadline, une date limite à laquelle il faudra que la décision soit prise, quoi qu’il arrive.

-Pourquoi? Le but de la prise de décision sera ton moteur de motivation pour la prendre et t’y tenir. Plus te seras impliquée dans le résultat, plus il aura un impact sur ta vie, plus tu es susceptible de te tenir à ta décision, ou du moins au fait qu’il faille vraiment faire un choix.

Exemple: Je (qui) vais reprendre le sport (quoi) à partir de lundi prochain tous les matins de 7h à 7h30 (quand) car j’en ai marre d’être essoufflée en montant 3 marches (pourquoi).

2.Les options

Une fois le problème posé correctement, il est temps de passer aux options et aux hypothèses qui entrerons en jeu lors de ta prise de décision. Tu veux reprendre le sport très bien, mais quoi comme sport? Une séance de yoga matinale? Du footing? De la piscine? De l’aqua poney?

Pas de limite à l’imagination! Dresse une liste de toutes les options qui te passent par la tête, surf sur Internet pour trouver des idées, regarde les livres, les blogs, ou le journal de bord du Défi Reprise Sportive En Mode Rouillée sur la page Facebook!

3.Evaluer les options

Une façon très simple d’évaluer les options de la liste avant de prendre une décision consiste à donner une note à chaque possibilité. Mais attention! Tu vas attribuer une note de 0 à 10 sans jamais utiliser le chiffre 7.

Pourquoi pas le 7? Parce que tu seras alors obligée de mettre soit un 6 soit un 8, beaucoup plus facile de faire le tri après ça! Qui a envie de s’engager sur une décision notée 6/10? Celles qui auront eu la note de 8/10 seront beaucoup plus alléchantes!

Le doute sera beaucoup plus facilement levé sur la qualité de l’option!

4.Laisser reposer

C’est un règle de base: on ne prend jamais un décision à chaud. Donne toi quelques jours pour laisser reposer la liste de tes options notées et y revenir à tête reposée. Parfois une nuit suffit à apporter un autre éclairage, parfois quelques jours sont nécessaires.

Quoi qu’il en soit, laisse ton cerveau faire le tri an arrière boutique avant de prendre une décision finale.

5.Réévaluer la situation

Une fois le temps de repos écoulé, il est nécessaire de réévaluer la situation avant de prendre une décision finale. Passer en revue toute les options et voir si les notes attribuées sont toujours d’actualité, ajuster au besoin.

6.Prendre la décision

Le jour de la deadline que tu as fixée, il est temps de prendre une décision éclairée. A la lumière des informations que tu as recueillies et des notes que tu as attribuées, il est temps de faire un choix et de t’engager dans une voie.

L’important à retenir c’est qu’il n’y aura pas foncièrement de mauvais choix. La liste que tu as établie contient une foule d’options possibles, qui sont toutes des hypothèses que tu as évaluées comme étant probablement une bonne solution pour faire ou obtenir ce que tu veux, mais on fait rarement le bon choix dès le premier coup!

Pas de panique! Plus tu vas tester d’options sur ta liste, plus tu te rapprocheras de la solution exacte, le but est d’éliminer les options au fur et à mesure pour avancer. A un moment donné, tu vas te retrouver avec une liste de choses que tu as essayées, qui t’ont apporté des résultats que tu pourras évaluer à leurs tours.

Il est aussi important de garder à l’esprit que décider de ne rien faire est aussi une option valable! Cela dit, prendre consciemment la décision de ne rien faire, parce qu’on a besoin d’attendre un retour ou de voir comment la situation évolue, est une démarche très différente de la décision de ne rien faire car on n’est pas foutu de prendre une décision…

7.Dissonance cognitive post-décision

Cette notion de psychologie est très importante à garder en tête quand on a pris une décision. En effet, nous avons tendance à considérer une voie choisie de façon plus positive une fois engagés dans cette direction, et c’est un peu dangereux car cela nous empêche de reconnaître avoir fait une erreur!

Ce phénomène peut biaiser nos attitudes et nos comportements et nous faire, par exemple, suivre aveuglément une voie alors que tous les signaux sont au rouge, car cela équivaut (injustement) à avouer que l’on s’est trompé.

Mais ce n’est pas grave de se tromper! Au contraire! Il faut se tromper pour apprendre et prendre enfin la bonne décision, celle qui nous fera avancer et changer notre vie.

Image d’illustration designed by Freepik

Faites circuler!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.