Avoir de la Compassion pour soi-même…Et les Autres.


Bonheur / lundi, novembre 19th, 2018

Que celle qui n’a pas été une ado paumée me jette la première pierre.

Tu la revois parfois dans ta tête, cette jeune fille paumée?

Tu sais, celle qui semblait porter le poids de toute la misère du monde sur ses épaules pourtant fragiles, malgré la carrure imposante d’un corps devenu une armure?

Cette jeune fille au regard vitreux posé sur un monde qui la mord et l’égratigne sans cesse.

Un monde indélicat qui la ronge de l’intérieur.

Une jeune fille qui n’a même plus la force d’appeler au secours.

Cette jeune fille qui a mécaniquement posé un pied l’un devant l’autre pour suivre tant bien que mal le mouvement pendant des années.

Celle qui a fini par développer des forces, par éclore, par devenir une Femme qui se tient debout.

Peut-être que toi aussi tu as été cette jeune fille à la fois maladivement timide et terriblement effrontée.

Une petite nana aux allures de combattante alors qu’elle pourrissait de l’intérieur.

Une sauvageonne dont les silences hurlaient bien plus fort son agonie que ses mots jamais prononcés.

Nous les Femmes.

A nous toutes, Femmes de ce matin d’hiver ensoleillé.

Qui nous sommes levées pour aller bosser, nous occuper des enfants, prendre soin de nos parents, avoir une pensée pour cette amie qui chancelle un peu en ce moment (mais qui va se relever ;-), je pense à toi…)

A nous toutes, Femmes qui nous cherchons.

Qui nous sommes trouvées, qui craignons le pire en affrontant tête haute le reste, qui trouvons le moyen de sourire alors que non, la vie n’est pas toujours facile.

A nous toutes, Femmes du deuxième millénaire.

Qui cavalons sans cesse pour ne pas nous faire distancer.

Que la sagesse a commencé à toucher de sa grâce au détour d’un regard bienveillant ou de quelques minutes de calme et de lâcher prise.

Pour qui les instants d’introspection et de solitude planifiés sont souvent aromatisés au goût étrange de culpabilité et de droit à la liberté de vivre.

A nous toutes, Femmes d’ici et d’ailleurs.

Qui assumons la fameuse charge mentale sans avoir le temps de révolutionner les mœurs et qui, en cet instant, prenons le temps de lire ces quelques lignes:

Nous sommes des Femmes Exceptionnelles.

Je suis une femme exceptionnelle, Tu es une femme exceptionnelle, Elle est une femme exceptionnelle.

Nous sommes des femmes exceptionnelles, Vous êtes des femmes exceptionnelles, Elles sont des femmes exceptionnelles.

Au moment où tu lis ces mots, une autre femme le fait peut-être aussi.

Vous partagez ce lien invisible, vous savez sans avoir besoin de voir, vous ressentez vos présences mutuelles sans avoir besoin de vous observer.

Partagez cette compassion pour les jeunes filles paumées que vous avez peut-être été, la fierté du chemin parcouru, la force de celui qui reste à arpenter.

Si aujourd’hui vous croisez une autre Femme au détour d’une caisse de supermarché, d’un bureau ou d’une sortie d’école, partagez d’un regard tendre et amical, silencieux et sage, toute la compassion pour cette jeune fille paumée qui sommeille en chacune de nous, qui a grandi et qui se tient là, debout.

Les pas ne sont pas toujours très assurés, les gestes peuvent parfois être maladroits, les paroles indélicates et les pensées sombres.

Mais si nous avons la force de nous tenir là, face au monde, c’est que nous avons toutes combattu des guerres passées, c’est que nous construisons toutes notre coin de vie, et ultimement, notre Coin de Bonheur.

Gratitude pour Toutes.

Que celle qui n’a pas été une ado rebelle et paumée jette la première pierre.

Que celle qui n’a jamais eu de jours difficiles se permette de juger la mine déconfite de la voisine.

Que celle qui se pense mieux éduquée ou mieux savoir qu’une autre trouve la sagesse d’enlever ses œillères et de ranger son ego pour continuer à apprendre et à découvrir.

Que toutes nous puissions trouver la paix, la force, le bonheur, la rage de vivre, la compassion envers celles que nous avons été, la gratitude pour celles que nous sommes et l’ambition pour celles que nous voulons devenir.

Faire un Signe.

Si tu veux partager ce lien unique qui nous uni et exprimer ta compassion envers toutes nos jeunes filles paumées devenues des Femmes, offrir un sourire à celles qui passent ici en même temps que toi et à celles qui viendront, tu peux laisser un commentaire tout simple juste en-dessous.

Quelques mots à partager pour infuser la Bienveillance: « Tu es une Femme Exceptionnelle. »

Merci à Toutes.

Image d’illustration Designed by Freepik

Faites circuler!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.