J’ai testée la courrier thérapie : ces lettres libératrices que l’on envoie jamais


Méthodes / jeudi, avril 5th, 2018

Découverte de la courrier thérapie

J’ai découvert la courrier thérapie en feuilletant le magazine « In the Moment » de mars/avril 2018. L’approche m’a vraiment séduite et j’ai voulu tester.

Tu peux également retrouver l’émission « La vie devant soi » animée par Isabelle Quenin qui y a été consacrée sur Europe1 le 5 avril 2018 en cliquant ici.

Cela dit en passant, cette émission est consacrée au développement personnel et tu peux l’écouter en live du lundi au vendredi de 15h à 16h.

Cet article reprend, en outre, les échanges qui ont eu lieu lors de cette émission entre Dominique Vaudoiset graphothérapeute et Marie Boulic-Mersch rédactrice en chef du magazine « In the Moment ».

C’est quoi la courrier thérapie ?

Le principe est d’écrire une lettre à quelqu’un avec qui tu as un contentieux pour lui dire ses quatre vérités. Nul besoin de faire dans le politiquement correct ou de prendre des pincettes, tu peux y aller franchement car c’est là toute la magie de la courrier thérapie : personne sauf toi ne lira cette lettre.

En effet, il n’est pas question de prendre son courage à deux mains pour aller affronter la personne responsable de ton mal-être dans une discussion de vive voix, ni même de se laisser tenter par l’envoi de cette lettre rédigée. Il est question de te libérer de tes poids émotionnels en les faisant littéralement sortir de toi, à l’aide d’une feuille de papier et d’un crayon.

Les bienfaits de la courrier thérapie

On a toutes tenu un journal intime étant petite, mais nous avons oublié cette pratique pourtant si libératrice en grandissant. L’écriture s’adresse à tout le monde et nous permet de littéralement vider notre sac. Le plus facile est de commencer par écrire des lettres manuscrites qui est un moyen ancestral pour communiquer.

Les lettres que tu écris dans le cadre d’une courrier thérapie contiennent tout ce qui ne va pas, tout ce qui te pèse, y compris les choses que l’on pense « gérer ». Tu es bien placée pour savoir que nous gardons sur le cœur des grosses douleurs pendant si longtemps que leur présence nous semble familière et que nous ne sommes plus conscientes de leur impact. La courrier thérapie te permet d’aller chercher au plus profond de toi et de coucher sur le papier tes plus grosses douleurs.

C’est quoi l’intérêt de la courrier thérapie ?

Mais alors me diras-tu, si je dois souffrir pour écrire ces lettres, quel est l’intérêt que je souffre seule sans pouvoir déverser ma colère sur le destinataire ?

Ces lettres permettent de se libérer et non pas à se préparer à une interaction qui nous ferait revenir à une dimension prenant en compte l’autre. La courrier thérapie est un exercice très personnel, intime, de reconnexion à soi, où on s’autorise à être soi-même, à ressentir notre souffrance pour la matérialiser et l’évacuer, à utiliser les mots qui nous représentent, qui représentent au mieux notre douleur, et surtout pas pour rester correct. Tu peux être vulgaire par exemple !

D’ailleurs cette lettre, non seulement tu ne l’enverras pas, mais en plus tu vas la brûler et faire partir en fumée, en sens le plus propre du terme, ces sentiments négatifs et les détruire.

La décharge émotionnelle que provoque l’écriture manuscrite est très importante et n’aura pas du tout le même impact que si tu écris sur un ordinateur. La rature par exemple est très importante, sur le papier elle sera visible, alors que sur ton ordinateur elle passera inaperçue.

L’écriture à la main soulage, elle peut même t’accompagner sur le chemin de la connaissance de toi-même et de la confiance en soi. Prendre son temps pour former les lettres peut être très thérapeutique, une sorte de méditation.

Écrire, c’est prendre du temps pour soi. L’écriture régulière permet de dénouer quelque chose à chaque fois, de se laisser guider par son instinct, de lâcher prise et de mettre le mental de côté, petit à petit, au fil des sessions.

Faut-il se faire plaisir avec de belles fournitures ?

La courrier thérapie est une première approche de retour à l’écriture vraiment fascinante et extrêmement efficace. Par la suite, pour reprendre une activité d’écriture régulière, il est très important de choisir les fournitures qui correspondent à nos émotions. Un gros feutre noir pour écrire en gros ou gribouiller partout te permettra de déverser rapidement ta colère par exemple, alors qu’un beau carnet aux couleurs pastelles accompagné d’un stylo plume à l’encre turquoise peut te servir à noter tes moments de bonheur ou tes gratitudes.

Le matériel utilisé te servira également de porte-parole, alors n’hésite pas à te faire plaisir en t’offrant un joli carnet et un beau stylo qui représentent exactement ce que tu veux exprimer, et même à varier les plaisirs ! Pourquoi pas un carnet rouge sensuel pour les pensées intimes, un bleu ciel pour les rêves et un vert espoir pour les projets !

Le meilleur moment pour écrire est le matin car les énergies et la nuit te guideront plus facilement. Tu peux commencer par simplement écrire des mots ou des lettres, en y mettant une dimension artistique : la forme des lettres, la grosseur, la couleur, la forme des boucles ou encore la hauteur des lettres, te permettant de passer d’une pratique de courrier thérapie à l’écriture thérapie, tout simplement.

Mon expérience personnelle de la courrier thérapie

J’ai toujours aimé écrire depuis que je suis gamine, alors l’exercice m’a beaucoup plu. Ce que je n’avais par contre pas prévu, c’est le réel impact émotionnel qu’il m’a procuré.

J’ai choisi un moment où j’étais seule et tranquille pour écrire ma lettre. J’ai utilisé deux feuilles blanches toutes simples et mon stylo plume habituel.

Le fait de commencer ma lettre en l’adressant directement au destinataire et en l’interpellant par son nom m’a vraiment mise dans l’ambiance. J’ai écrit pendant 30 minutes sans m’arrêter et le fait de coucher sur le papier ces émotions et ces ressentis que j’avais jusqu’ici gardés pour moi, que je faisais tourner parfois en boucle dans ma tête lors de mes séances d’idées noires, se sont révélés être vraiment terrifiants.

C’est à la première relecture de mes mots que je me suis rendu compte d’un fait surprenant : je me terrorisais de l’intérieur. Toute cette haine et toute cette colère qui pourtant me semblaient sous contrôle et familière, se sont révélés être vraiment gigantesque une fois sorties de ma tête.

Je me suis surprise à penser que, décidément, mon esprit était bien vaste pour avoir pu y loger pendant tout ce temps quelque chose d’aussi monstrueux, autant par sa forme que par son aspect sombre et torturé, sans que cela ne semble vraiment me déranger. C’est un peu comme si j’avais marché avec un caillou dans ma chaussure pendant si longtemps que je redécouvrais ébahie la sensation que procure une absence de douleur. Fascinant.

A la seconde relecture, j’étais déjà beaucoup plus apaisée et sûre de moi. J’ai relu le courrier encore quelques fois pour bien me souvenir de ce qui n’était à présent plus à l’intérieur, mais définitivement sorti à l’extérieur.

Dernière étape : brûler cette lettre. Il s’est vraiment passé quelque chose de presque magique. J’ai réalisé que maintenant que toute cette merde était sortie, j’avais fait de la place. Je me sens plus légère, moins tourmentée, un peu comme si j’étais sortie de ma grotte. Le papier a brûlé dans l’évier pendant quelques secondes, j’ai fait couler de l’eau pour éteindre le feu et j’ai malaxé cette pâte pour la réduire à néant.

Je vais réitérer cette expérience sûrement plusieurs fois, car j’ai décidé que cette année, le grand ménage traditionnel de printemps commencerait par mon âme.

Image d’illustration Designed by Lesyaskripak / Freepik

Faites circuler!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.