Mal de dos, lumbago, sciatique: les outils qui fonctionnent pour soulager la douleur


Méthodes / vendredi, mai 4th, 2018

J’en ai plein le dos!

Et parfois, au sens propre. Le mal de dos est reconnu pour être le mal du siècle, seulement voilà, nous ne prêtons pas assez attention à ces petites douleurs dorsales qui, un matin, se transforment en quelque chose de beaucoup plus sérieux.

Les méthodes de préventions du mal de dos vont de pair avec les méthodes de gestion du stress, mais il y a aussi une rééducation physiologique obligatoire comme apprendre à mieux se servir de notre corps et de notre dos en particulier, les gestes à éviter ou à privilégier.

Quand le mal de dos nous frappe de plein fouet et nous oblige à rester au lit pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines (tu peux aller voir ma petite histoire ici), on ne parle plus de prévention: voici venu le temps de trouver des solutions pour nous soulager.

Les antidouleurs peuvent résoudre une partie du problème et soulager le mal de dos, mais les médecins sont clairs et en général tous d’accord sur un point: il faut continuer à bouger quand même, même un petit peu, même si ça fait mal. Rester allongée pendant quinze jours dans son lit ne fera que repousser la guérison.

Quand j’ai fait un superbe doublé lumbago et sciatique des deux côtés (un disque écrasé et une petite hernie discale qui sort droit devant en comprimant les deux nerfs sciatiques en même temps, oui je ne fait jamais rien à moitié) et que mon homme a été obligé de poser des jours « femme malade » (ah ça n’existe pas?) pour me porter et traverser l’appartement pour aller aux toilettes, j’aurai donné pas mal de choses pour avoir en face de moi celui qui aurait le cran de me dire qu’il fallait « que je me bouge quand même ».

Cela dit, j’ai quand même pris sur moi pour ne pas rester sous ma couette et faire quelques pas, même accompagnée, même sur dix mètres entre le lit et le canapé, même si je hurlais de douleur et que mes sanglots étaient entremêlés de spasmes, de rires nerveux et que mes jambes me lâchaient de temps en temps.

J’ai testé pas mal de choses pour m’aider à me sortir de là. Je ne vais pas te parler de méthodes anti-stress car, oui elles font partie du lot et elles sont venues après la crise, je vais te parler d’articles et de méthodes pour soulager la douleur en elle-même, et qui ont fonctionnés pour moi lors de ce gros épisode de mal de dos, qui fonctionnent encore aujourd’hui en complément des méthodes de gestion du stress et de développement personnel.

La ceinture lombaire

J’en avais entendu parler depuis longtemps mais j’avais toujours refusé d’en porter une. Je ne sais pas trop pourquoi, je pensais sans doute que mon cas n’était pas encore à ce point désespéré pour porter une ceinture lombaire un peu embarrassante. Je dois avouer qu’elle a été d’un soutien précieux, dans tous les sens du terme, pour soulager mon mal de dos et m’aider à justement faire ces quelques pas quotidiens et ne pas rester dans mon lit.

Il est très important de ne pas choisir sa ceinture lombaire n’importe comment. J’ai pris la mienne en pharmacie où on a mesuré mon tour de ventre et de taille pour me proposer la taille appropriée, j’avais une ordonnance de mon médecin.

Il s’agit d’une ceinture élastique très large avec quatre barres de métal et un gros scratch sur le devant. Il n’est pas conseillé de la porter toute la journée car, j’en ai fait l’expérience, même si on n’a pas l’impression que ça soutienne beaucoup, quand on l’enlève on sent tout de suite la différence! Le problème c’est que c’est parfait pour soulager les contractures, mais en la portant trop souvent les muscles ne travaillent pas et finissent par s’atrophier. Il n’est pas non plus conseillé de la porter en mangeant afin d’éviter les problèmes de digestion et les douleurs à l’estomac.

La ceinture permet en quelque sorte d’apporter des muscles supplémentaires, relâchant ainsi ceux de notre dos qui pourraient être contractés et appuyer sur les nerfs. Il est recommandé de porter la ceinture lombaire en sortant de chez le kiné ou de chez l’osthéo juste après une séance, pour maintenir en place le travail qui vient d’être fait.

La bouillotte

Même si cet outil ressemble à un remède de grand-mère, je peux t’assurer que la bouillotte sera ta nouvelle meilleure amie en cas de mal de dos. Le principe est simple: remplir la bouillotte d’eau chaude mais non bouillante, faire un vide d’air et la refermer avant de la placer à l’endroit de la douleur. La chaleur se diffuse, c’est super agréable et cela aide à détendre le muscle, donc la contracture et soulage le mal de dos.

Il existe des tonnes d’alternatives, de formes et de couleurs pour les bouillottes, personnellement j’ai pris la mienne en pharmacie, elle est bleue, en caoutchouc et on dirait que je lai héritée de ma grand-mère, mais elle est efficace et elle tient la route.

La Cap’relax

La Cap’relax a été inventée par un kiné et est le fruit de plusieurs prototypes et années de travail entre médecins généralistes, kinés et ostéos. A ne pas confondre avec l’écharpe magique de toutes les couleurs qui peut se transformer en robe, en boléro ou en capuche, rien à voir!

Cette cape est faite dans une matière chaude qui ressemble à du polaire. Elle sera surtout utile pour les mal de dos situés dans la partie supérieure: cervicales et scapulaires. C’est une super alliée si tu travailles toute la journée assise à un bureau ou sur l’ordinateur car elle t’aidera à maintenir une position confortable et à ne pas contracter la nuque et les épaules, provoquant le mal de dos.

Je l’utilise hyper régulièrement et je dois dire que c’est vraiment super efficace. Tu trouveras le site du créateur où tu peux te la procurer ici, ainsi que les vidéos explicatives.

La décompression neurovertébrale

J’ai découvert la décompression neurovertébrale grâce à mon ostéopathe. La méthode n’est pas disponible partout car elle nécessite une formation et un investissement conséquent pour les machines utilisées, mais c’est cette méthode qui m’a littéralement sauvé la vie quand les mots « opération de votre hernie discale » ont commencé à être prononcés.

Je ne voulais pas être opérée, d’une part parce que je me trouvais trop jeune pour avoir ce genre d’intervention, que les résultats sont souvent mitigés et que l’idée qu’on puisse aller toucher ma colonne vertébrale ne me disait rien du tout.

La décompression neurovertébrale permet de faire un travail de réparation des hernies discales, oui tu as bien lu, en étirant la colonne vertébrale à l’aide de machines bien spécifiques. Les séances durent en général trente minutes, personnellement en cinq séances j’ai pu retrouver une démarche normale alors que je boitais depuis six mois.

Tu peux visiter le site de Maxime mon ostéopathe magique ici et découvrir cette méthode nommée Antalgic Trak. Le bonus? Assise et harnachée sur cette machine un peu impressionnante, on a l’impression de décoller pour la lune!

Le Grounding

Le Grounding, ou reconnexion à la terre, ou encore Earthing, est une méthode naturelle qui permet de diminuer les inflammations du corps, responsables de nos douleurs et maladies diverses et variées.

J’ai testé cette méthode pendant 7 jours consécutifs, tu peux consulter le journal de bord que j’ai tenu ici, et j’ai vraiment observé des résultats surprenants, y compris sur mon mal de dos.

Alors qu’on s’entende bien, quand je dis résultats sur mon mal de dos, je parle des contractures désagréables et des tensions au réveil après une nuit agitée par exemple. Je n’ai pas fait de lumbago ou sciatique durant la durée du test, mais j’ai apprécié la détente musculaire globale ce qui m’a aidée à me débarrasser de mon mal de dos.

Changer le matelas et la hauteur du lit

Même si ça fait mal au budget, franchement, je pense que c’est une étape essentielle quand on souffre de mal de dos. J’ai investi dans un jeu de pieds de lit de 20cm pour réhausser mon sommier et nous avons acheté un bon matelas bien épais de marque pour mieux dormir.

Résultat: je ne pensais pas qu’un matelas pouvait à ce point changer la donne, j’avais tord. Nous dormons mieux et globalement nous nous réveillons avec moins de douleurs diffuses, donc cela a contribué à soigner mon mal de dos. Les mouvements au moment du lever sont plus doux, plus besoin de se tordre en huit pour sortir du lit et de solliciter des articulations et des muscles froids qui peuvent ne pas apprécier et se fâcher.

Conclusion

Le mal de dos est vraiment très handicapant au quotidien et je pense qu’il n’existe pas réellement de méthode miracle pour le soigner ou le prévenir, mais un ensemble d’outils et d’approches pour former un écosystème bienveillant envers notre corps. Le mal de dos n’est pas non plus une fatalité et les antidouleurs ne sont pas une finalité en soi, il est important de trouver des solutions pour se soulager au moment des crises mais aussi de traiter le problème de fond.

Pendant des années j’ai entendu le même discours: le mal de dos, dans votre cas, est psychologique. Alors oui, effectivement, cela fait partie du lot et oui on peut somatiser nos problèmes, c’est à dire ressentir notre stress, nos émotions négatives et nos blessures du passé jusque dans notre corps, je suis absolument convaincue de ça.

En revanche, il y a également une dimension physique au problème et c’est pourquoi il est très important d’aller voir régulièrement des spécialistes du squelette, des muscles et des tendons comme les kinés ou les ostéos, afin de faire une révision complète et d’accorder à notre corps physique l’attention et les soins qu’il mérite.

Tu n’as qu’un seul corps et il devra te suivre toute ta vie! Prends en soin!

Image d’illustration conçue par Freepik

Faites circuler!

3 réponses à « Mal de dos, lumbago, sciatique: les outils qui fonctionnent pour soulager la douleur »

  1. Bonjour
    Je viens d arriver ici je ne sais pas comment, je n avais jamais entendu parler de grouding et voila que je viens de commander le bracelet!
    Merci…?
    K

    1. Bonjour Karina! Je suis ravie que tu tentes l’expérience! Tu as vu sur le site ils ont des patchs aussi à coller directement sur la zone douloureuse? Je n’ai pas essayé mais je me dis que pour les très grosses crises c’est peut-être pas mal! N’hésites pas à repasser par ici pour nous dire ce que tu en penses! Au plaisir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.