8 choses que maman faisait les jours fériés, mais pas moi.


Bonheur / mardi, mai 1st, 2018

Maman

Ma chère maman. Je t’aime fort hein, là n’est pas la question. Mais franchement, je pense que ta vie aurait été un tout petit peu plus simple si tu ne t’étais pas laissée embarquer dans une routine millimétrée où il n’y a jamais eu de place pour que tu t’éclates un peu.

Tu as passé ton temps à tout faire bien pour tout le monde, tu as même laissé de côté tes rêves de travailler dans le médical et la danse classique, tu as tout misé sur un agenda digne d’une ministre, et tu t’es souvent oubliée, en considérant qu’il n’y avait pas d’autres alternatives, que tu devais faire ce qu’on te disait de faire, sans broncher.

Toujours pimpante et tirée à quatre épingles, une maison digne d’un appartement témoin, des manières qui ne laissaient aucune place au naturel, sauf parfois quand la goutte d’eau faisait déborder le vase et que tu reprenais ta force et ta joie de vivre en main le temps d’une chanson paillarde ou d’un jeu un peu débile.

J’ai 35 ans maman, et bien que je respecte tes choix et ta façon de vivre, il y a certaines choses que j’ai mises de côté car je pense qu’elles ne servent à rien. Cela me permet d’avoir une vie à mon image et de m’autoriser à être moi-même, parfois fonceuse, parfois énervée, parfois flemmarde, mais toujours moi.

J’ai compris que quand on veut avoir son environnement de vie sous contrôle en permanence, ce qui comprend le ménage, la tenue de la maison en général mais aussi les apparences et les bonnes manières de façade, ce n’est pas synonyme d’avoir toute sa vie sous contrôle, de réussite ou de dignité, c’est plutôt révélateur d’une grande souffrance intérieure que l’on essaye de canaliser en vivant dans un environnement parfait, qui ne l’est jamais.

Ça s’appelle le lâcher prise ça maman. Je suis fière de qui je suis, mon environnement de vie et mes façons de faire me ressemblent, j’accepte de ne pas être parfaite et de m’accorder des moments de repos et de bien-être, parce que je suis une personne à part entière, j’existe et personne ne peux décider pour moi de ce qui fait partie de mes priorités, ou non.

Je fais les choses quand elles sont nécessaires ou qu’elles me font plaisir, pas pour gagner une médaille ou obtenir un diplôme de femme parfaite. Je suis déjà parfaite à ma manière, parce que je suis moi.

Aujourd’hui, c’est le 1er mai. C’est la fête du travail et je sais que très peu de femmes vont profiter de cette journée pour se reposer et faire des choses qu’elles aiment, alors que beaucoup trop vont profiter de cette journée pour s’occuper du bien-être de tout le monde, sauf du leur.

Alors voici la liste des choses que je ne ferai pas aujourd’hui. A la place, je vais manger une glace, prendre une bonne douche chaude, me faire les ongles, un soin du visage maison, lire un bouquin, jouer à un jeu vidéo et regarder une série. Parce que moi aussi, je suis en repos.

Je ne ferai pas le repassage

Alors oui maman, et je sais que cela t’exaspère au plus haut point, mais j’ai découvert un truc fantastique: le sèche-linge. Figure-toi que quand on sort le linge encore tiède de la machine et qu’on le range tout de suite, la majorité des vêtements n’ont pas besoin d’être repassés.

Evidemment, certaines choses comme les chemisiers ne font pas partir du lot, mais très clairement je refuse de faire 3h de repassage alors que tout le monde profite de sa journée. D’ailleurs au quotidien je ne le fais pas non plus, je ne repasse pas les draps car on s’en tape, je ne repasse pas non plus les joggings et tenues pour rester à la maison traîner le weekend.

Et si ça embête quelqu’un dans ma maison, la planche à repasser et le fer sont à leur disposition.

Je ne vais pas nettoyer la cuisine

Ma cuisine est un endroit de vie: j’y prépare de bons petits plats, du thé, du café et des desserts trop bons et pas du tout corporate pour le régime. Souvent, quand j’ai déjà passé une heure ou plus dans la cuisine pour préparer le repas, que le lave vaisselle est plein et que l’évier déborde de casseroles, je fais quelque chose de mal: j’éteins la lumière, je ferme la porte et je vais regarder un film ou jouer à un jeu vidéo.

Le lendemain il faut certes s’y atteler, mais la terre ne s’est pas arrêté de tourner à cause de 2 casseroles et 3 assiettes dans l’évier toute la nuit, et moi, j’ai profité de ma soirée un peu plus longtemps, je n’ai pas loupé le début du film et je me suis couchée détendue.

Aujourd’hui, je ne vais pas nettoyer la cuisine non plus.

Je ne vais pas passer l’aspirateur

Oui parce que sans déconner maman, je m’en fou.

Bien sûr il faut le faire, bien sûr ce n’est pas hygiénique de ne pas nettoyer sa maison, mais sauf erreur ni moi ni personne n’a encore chopé le typhus chez moi. Je sors l’aspirateur une fois par semaine, parfois même tous les quinze jours quand il ne s’est rien passé de particulier.

Ça te défrise je sais bien, mais moi je me fou de ce que les gens vont penser, d’autant plus que les gens n’entrent de toute façon pas dans mon salon. Si c’était le cas et que je faisais des réunions de 20 personnes tous les weekend, évidemment, je sortirai mon aspirateur plus souvent. Mais là, ce n’est pas le cas, donc aujourd’hui, l’aspirateur va rester dans le placard.

Je ne vais pas préparer tous les repas de la journée

Je ne me sens pas une moins bonne personne parce que je ne vais pas remplir mon sacro-saint devoir de femme au foyer: préparer les repas et crier « A taaaable! »

J’ai aussi le droit de ne pas avoir envie, de le dire, et de ne rien faire.

Le frigo est plein et personne n’est manchot: si on a faim, on se débrouille. Si on n’est pas inspiré, on commande un truc à se faire livrer.

Je ne vais pas faire mes comptes

Je n’ai pas envie de regarder mon compte en banque pour savoir où j’en suis. Je ne roule pas sur l’or et je fais attention au quotidien, et là en plus je n’ai pas encore été payée. Je sais que je suis à découvert et je n’ai pas envie de savoir exactement de combien à la virgule près car concrètement cela ne changera rien à ma vie, mais par contre mon moral lui va en prendre un coup.

Je préfère profiter de ma journée et laisser tout cela de côté. Je ne fais pas l’autruche et je finirai par faire mes comptes dans la semaine, mais au moins, j’aurai passé une bonne journée.

Je ne ferai pas de rangement

Dans le même esprit que l’aspirateur, je ne passe pas mon temps à tout remettre en ordre. Alors oui ma maison ressemble parfois à un champ de bataille, mais une maison c’est fait pour vivre! Je n’ai aucune intention de vivre dans une maison témoin sans âme!

Je laisse traîner les livres que j’attrape au vol pour en lire quelques pages entre deux pièces, les prospectus que je retrouve et feuillette sur le canapé quand le film est nul, les paquets de bonbons et gâteau que je picore au fil de mes envies.

Et aujourd’hui, même si c’est Bagdad à la maison, bah tant pis.

Je ne passe pas ma journée à faire les courses

Et oui parce que maintenant on peut se faire livrer les courses ou passer au drive, et ça maman, c’est une invention de génie. Je ne vois vraiment pas de bonne raison à aller pousser un caddie pendant trois heures dans des rayons, être tentée par des produits qui vont faire exploser mon budget et me tuer le dos à porter les sacs. Non, cette époque est révolue et puisqu’il existe des solutions, autant les utiliser.

Aujourd’hui c’est férié, mais je suis certaine que des grandes surfaces sont ouvertes et que les gens vont se bousculer dans les rayons…Merci, mais non merci.

Je vais rêver et construire ma vie

Ah ça maman, c’est peut-être une des décisions les plus importantes que j’ai prise. Je ne laisse personne me dire ce que je devrais faire, je fais mes choix pour moi et je refuse de mettre mes rêves de côté pour le bien être des autres.

Aujourd’hui, je vais continuer d’imaginer ce que je veux dans ma vie et comment l’obtenir, je vais passer du temps à m’occuper de moi et de mes rêves, et ça, on ne devrait pas avoir besoin d’un jour férié pour le faire.

Image d’illustration conçue par Freepik

Faites circuler!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.